Taiwan réagit à la prise d’effet de l’accord de Paris

5

C’est aujourd’hui, 4 novembre que l’accord de Paris est entrée en vigueur. A cette date significative, la direction ministérielle de l’environnement a tenu une conférence de presse pour rendre publiques les mesures relatives mises en place par le gouvernement. Selon la direction, un texte intitulé « directives nationales de réaction aux changements climatiques » est en préparation. Par ailleurs, une longue liste de 200 tâches a été établie pour être appliquées avec l’approbation du gouvernement central. Lee Ying-yuan (李應元), directeur de l’environnement, a évoqué les exemples suivants : « Ces tâches comprennent par exemple celle du ministère des transports qui demandera à remplacer les vieilles automobiles par des voitures électriques ; celle du ministère de l’économie, qui doit promouvoir les énergies vertes comme les énergies solaire et éolienne. Quant au biocarburant, il concerne plutôt la commission ministérielle de l’agriculture. En outre, il faudra rendre plus efficace la consommation d’énergie de tous les foyers. Nous estimons que cette liste sera approuvée par le gouvernement avant la fin de cette année. »

 

Le gouvernement s’est fixé un calendrier visant à réduire progressivement l’émission de gaz carbonique. Selon ce calendrier, le niveau doit être ramené à 80% de celui de 2005 d’ici 2030 et à seulement 50% avant 2050. En ce qui concerne l’échange d’émission, une loi relative sera mise en place l’an prochain. En réalité, n’étant pas reconnu comme Etat à part entière par les Nations Unies, Taiwan n’a pas été admis à l’accord de Paris. Sur ce point, Lee Ying-yuan a rappelé aux pays signataires que Taiwan est la 14e économie du monde et que de ce fait, il ne faut pas ignorer les éventuelles contributions que Taiwan pourrait apporter au monde en matière d’environnement.