La présidence réagit à la rencontre entre Hung Hsiu-chu et Xi Jinping

9

Hier 1er novembre, la présidente du parti KMT, Hung Hsiu-chu (洪秀柱), a rencontré le président chinois Xi Jinping (習近平). Lors de leur échange, ils ont bien évidemment évoqué les liens entre la Chine et Taiwan, qui selon l’un et l’autre doivent se baser sur le dit consensus de 1992.

 

La présidence taiwanaise a réagi aujourd’hui à cette rencontre et aux propos qui en sont sortis en déclarant que le dialogue interdétroit devait nécessairement se baser sur le principe fondamental de démocratie.

 

En outre, la position de la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) sur la situation des relations interdétroit a été selon son porte-parole Alex Huang (黃重諺) clarifiée à deux reprises, lors de son discours d’investiture et lors d’un discours au cours de la cérémonie officielle pour la fête nationale de la République de Chine. Le bureau de la présidence estime donc que Tsai Ing-wen n’a nul besoin de s’exprimer à nouveau sur un sujet à propos duquel sa position est restée inchangée.

 

Le bureau présidentiel appelle Pékin à envisager les relations interdétroit avec sagesse et souplesse.

 

En ce qui concerne Hung Hsiu-chu, la présidence estime qu’elle est en tant que citoyenne taiwanaise libre de s’exprimer et de partager sa vision des choses en ce qui concerne les relations entre Taiwan et la Chine mais que sa rencontre avec le président chinois s’est faite dans un cadre privé et non au sein des échanges entre les deux rives, ce qui veut dire que ses déclarations engagent bien plus son parti, à savoir le KMT, que son gouvernement, qu’elle n’est pas en position de représenter.