Face au dirigeant chinois, la présidente de l’opposition taiwanaise soulève l’idée d’un accord de paix interdétroit

17

Dans le cadre de la rencontre entre le Parti Kuomintang et le Parti communiste chinois mise en place en 2006, la présidente du Parti Kuomintang Hung Hsiu-chu (洪秀柱) a été reçue cet après-midi à Pékin par son homologue Xi Jinping, leader du PCC et président chinois.

 

La leader de l’opposition taiwanaise est revenue sur le consensus de 1992 qui définit le principe d’une seule Chine avec une interprétation libre de cette Chine. Elle évoque par ailleurs la possibilité de mettre en place un accord de paix pour mettre un terme à l’hostilité interdétroit : « Sur la base du consensus de 1992, nous insistons sur l’élimination de tout trouble dangereux provoqué par le séparatisme des indépendantistes taiwanais. Nous devons maintenir l’harmonie et la prospérité auxquelles les deux rives ont peiné à aboutir jusqu’à présent. »

 

De son côté, le Président chinois Xi Jinping a insisté sur le principe d’une seule Chine sans évoquer la souplesse d’interprétation de cette Chine et a exprimé sa détermination à lutter contre la sécession.