La prison de Taichung rejette la demande de participation à la fête nationale de Chen Shui-bian

43

Les autorités pénitentiaires ont rejeté hier la demande de l’ex-président de la République Chen Shui-bian de participer aux célébrations de la fête nationale de la République de Chine en ce 10 octobre.

L’ancien président a été remis en liberté conditionnelle pour raison médicale depuis janvier 2015 alors qu’il servait une peine de prison de 20 ans pour des affaires de corruption. Sa demande a été rejetée par la prison de Taichung qui a déclaré que l’état de santé du président était compliqué et que ce voyage ne serait pas bon pour sa santé. Elle a également ajouté que les conditions appropriées pour ses soins ne seraient pas disponibles à cet événement public. Chen Ming-tang [陳明堂], vice-ministre de la justice, a expliqué : « Si jamais il y a un mouvement de protestation contre ses idées, cela pourrait-il affecter son moral ou sa santé, tout cela relève d’une réflexion globale. Dans un évènement public complètement ouvert, les variables sont trop nombreuses et c’est pourquoi nous avons refusé sa demande. » 

 

Le cabinet présidentiel a déclaré qu’il respectait la décision de la prison de Taichung. Le fils de l’ex-président, Chen Chih-chung (陳致中) a également fait part qu’il devait respecter la décision, même s’il n’était pas d’accord avec le raisonnement de la prison. Ce dernier avait soumis une demande aux autorités pénitentiaires jeudi après avoir reçu une invitation pour participer à l’événement.