Taiwan reste actif dans la lutte contre le trafic d’êtres humains

11

Le bureau de l’Immigration du ministère de l’Intérieur est l’organisateur de la conférence 2016 sur la prévention du trafic d’êtres humains organisée aujourd’hui à Taipei. Cet événement réunit 300 experts, universitaires et employés du gouvernement venus de 11 pays comme les Etats-Unis, l’Angleterre, la Suisse, l’Australie ou encore la Corée du Sud.

 

Le vice-président Chen Chien-Jen (陳建仁), qui était aussi présent sur place, a tenu à souligner que Tsai Ing-wen avait, en sa qualité de vice-premier ministre à partir de 2006, contribué à plusieurs projets de prévention du trafic d’êtres humains qui au cours des 10 années suivantes ont déjà pu porter leurs fruits. Le vice-président a fait remarquer que Taiwan avait déjà signé avec plusieurs pays des accords ou des mémorandums de coopération relatifs à l’immigration et à la prévention du trafic d’êtres humains.

 

Chen Chien-Jen a déclaré : « J’appelle tous les pays du monde à attacher de l’importance au problème du trafic d’êtres humains. Il faut renforcer les mesures de prévention, soutenir la Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite des êtres humains mise en place par l’ONU tous les 30 juillet et garantir la mise en application des droits de l’homme. Il faut que les pays aident Taiwan à devenir membre des organisations internationales, pour qu’il ait des chances de contribuer aux efforts des différents pays et de la communauté internationale

 

Le vice-président a également précisé que renforcer le réseau de sécurité au sein de la société taiwanaise était un objectif important des politiques du nouveau gouvernement et que combattre le trafic d’êtres humains était donc primordial. Selon le rapport annuel du Département d’Etat américain sur le trafic d’êtres humains, Taiwan est depuis sept ans dans la catégorie la plus élevée, en faisant un pays modèle en Asie et dans le monde.