Taoyuan étudie les expériences françaises en matière de logements sociaux

18

Cheng Wen-tsan, maire de la supermunicipalité de Taoyuan, vient de profiter de son déplacement en France pour visiter la Zone d’Aménagement concertée du Trapèze à Boulogne-Billancourt. Cheng Wen-tsan qui a axé son programme sur les logements sociaux lors de la campagne électorale entend puiser des idées des expériences européennes. Le maire taiwanais a souligné que 2/3 des 66 millions de Français possèdent le droit de demander un logement social ce qui évite les regards traditionnels sur les logements sociaux. Pour lui, les futurs logements sociaux à Taoyuan doivent se partager entre les jeunes et les familles défavorisées selon une répartition de respectivement 70% et 30%. Le maire de cette supermunicipalité de 2,1 millions d’habitants a précisé que ces logements sociaux sont à louer pour 5 ans mais que même s’ils restent exclusivement réservés aux habitants de la ville, le même droit s’applique en même temps à tous les Taiwanais souhaitant s’y installer.