Le rapatriement des suspects taiwanais déportés en Chine toujours en attente

22

Actuellement, 45 Taiwanais suspectés d’être impliqués dans un circuit d’arnaque téléphonique ont été déportés du Kenya vers la Chine. Le ministère de la justice a déclaré que le ministère de la sécurité publique de la République populaire de Chine a déjà accepté que Taiwan envoie une délégation pour discuter de l’affaire.

 

Cette délégation sera composée entre autres de membres du ministère de la justice, de la commission des affaires continentales, du bureau d’enquête criminel et partira au plus tôt cette semaine. Cependant, la ministre taiwanaise de la justice Luo Ying-shay [羅瑩雪], interrogée par les médias, s’est montrée soucieuse, déclarant que le gouvernement chinois pourrait repousser cette affaire jusqu’au 20 mai, date de la prise de fonction de la nouvelle présidente taiwanaise.

 

Ses propos : « Je crains fort que les nombreux propos anti-Chine à l’intérieur de l’île poussent la Chine à retarder volontairement ces discussions et à vouloir discuter directement avec les personnes anti-Chine. C’est ma plus grande crainte, et j’ai bien peur que cela ne finisse comme ça ».

 

De son côté le Premier ministre considère que la Chine observe avec attention la réaction de Taiwan à cette affaire et que plus les discussions insulaires seront rationnelles, plus le continent réagira de manière rationnelle également.