Un accord commercial interdétroit suspendu en 2016

14

Un accord entre les deux rives du détroit de Taiwan sur l’exportation de poissons chanos a été suspendu cette année en raison du mauvais temps cet hiver qui a causé une baisse dans la production de poisson-lait, dit chanos. En 2011, l’association taiwanaise d’aquaculture de poisson-lait de la ville de Tainan et la société Shinejia Foods avaient signé un accord commercial avec le groupe chinois Shanghai Fisheries General, puis plus tard avec le groupe Haikui Seafood pour l’approvisionnement en phanos. En raison de l’hiver particulièrement froid de cet année, les prix de ce poisson ont triplés selon Wang Wen-Tsung [王文宗], le directeur de l’association d’aquaculture de Tainan.

 

La partie chinoise a refusé l’augmentation du prix, car le poisson-lait n’a pas eu des résultats aussi bons que prévu sur le marché chinois. Il a précisé que même si les Chinois avaient accepté de payer 66 NTD par kilogramme comme ils l’ont fait l’année dernière, cela n’aurait pas couvert les coûts des producteurs taiwanais, qui n’auraient ainsi pas été intéressés pour signer de tels contrats. Sous l’égide de cet accord, Tainan a exporté 5000 tonnes de poissons-lait durant la première année et 6000 tonnes par année après ça. Au total, l’exportation taiwanaise de phanos s’élève à 65 000 tonnes chaque année avec le Moyen-Orient, les Etats-Unis et la Chine comme principaux importateurs.

 

Kuo Wu-Kuang [郭武光], un pisciculteur qui a signé l’accord, a déclaré que l’on devrait accorder du crédit à la Chine pour avoir fait quelque chose que personne n’avait fait pendant des décennies pour les pêcheurs locaux. Il a en effet souligné que cet accord avait permis de stabiliser le marché des prix du poisson-lait et de protéger les pêcheurs vis-à-vis des grossistes. Un autre pisciculteur partisan de l’accord a également affirmé que ceux qui critiquent ce dernier devraient d’abord proposer d’autres solutions viables pour aider les pêcheurs. Selon le sous-directeur général du bureau agricole de Tainan Kuo Yi-pin [郭伊彬], la suspension de l’accord ne devrait pas avoir un gros impact sur Taiwan car les ventes réalisées sous ce dernier ne comptent que pour une petite partie des ventes globales.