La diplomatie pourrait protester officiellement contre l’Indonésie dans le cadre des dossiers d’attaque des chalutiers taiwanais

18

Dans la nuit de dimanche à lundi, deux chalutiers taiwanais, le Sheng Te Tsai [聖德財] et le Lien I Hsing No. 116 [連億興], ont été la cible de tirs ou de prise en chasse par des gardes-côtes indonésiens lorsqu’ils traversaient le détroit de Malacca en direction de Singapour. Le ministère indonésien de la pêche a reconnu ces attaques en les motivant par la pêche illégale et la tentative de collision de la part des chalutiers taiwanais malgré leur avertissement. La diplomatie taiwanaise a indiqué qu’à présent aucune donnée ne prouve la pêche illégale des chalutiers taiwanais au moment de l’incident.

Le porte-parole adjoint de la diplomatie, Lee Hsian-chang (Andrew Lee, 李憲章), a réitéré la position de Taiwan : « La diplomatie a déjà chargé sa représentation en Indonésie d’exiger des preuves relatives de la part du ministère indonésien des affaires maritimes et de la pêche. Ce dernier doit prouver que nos chalutiers opéraient réellement dans les eaux économiques de l’Indonésie et le fait qu’ils ont tenté de percuter les gardes-côtes indonésiens. Il nous faut également connaître la raison pour laquelle les impacts de balles se concentrent essentiellement sur la cabine de pilotage du bateau Sheng Te Tsai. Notre représentation doit exprimer la ferme préoccupation de notre gouvernement. Si l’Indonésie n’est pas en mesure de fournir davantage d’éclaircissements, nous n’écartons pas la possibilité de protester officiellement auprès du gouvernement indonésien. » Hier soir, les autorités de la pêche indonésiennes ont publié une vidéo filmant le navire taiwanais Sheng Te Tsai. Cependant, selon la diplomatie taiwanaise, cette vidéo ne montre ni la pêche illégale, ni la tentative de collision du chalutier taiwanais pas plus que les tirs des gardes-côtes indonésiens.