Les erreurs humaines étaient les principales causes du crash aux Pescadores

12

Le 23 juillet 2014 un avion ATR72-500 de TransAsia a raté son atterrissage à Makong aux Pescadores au milieu du détroit de Taiwan, provoquant la mort de 48 personnes à bord et de 5 habitants au sol. Après un an et demi d’enquête sur le dossier, la commission de sécurité de l’aviation civile a fait part des résultats. Selon ce rapport, les pilotes ont commis les erreurs sur neuf points et la très faible visibilité provoquée par le typhon en était aussi une cause.

 

Le président de la commission Wang Hsing-chung [王興中] a indiqué : « Premièrement, nous devons dire que les pilotes n’ont pas respecté les procédures standard. Lorsque l’avion atteignait l’altitude minimum de la descente, il aurait fallu la maintenir alors qu’il l’a dépassée. Deuxièmement, après que l’appareil a manqué par erreur le point d’accès à la piste, les pilotes n’ont pas recommencé la descente conformément aux procédures standard. Ils ne voyaient pas la piste parce que l’avion était à un niveau trop bas. Par ailleurs, les vents latéraux ont poussé l’appareil vers le côté gauche provoquant sa dérive. Le mauvais temps a rendu la piste encore moins visible. Au moment où les pilotes ont décidé de reprocéder à la descente, l’avion était à 72 pieds, c’était déjà trop tard. Finalement, il s’est écrasé sur les habitations. »

 

Wang Hsing-chung a ajouté que le co-pilote aurait dû avertir le pilote lorsque ce dernier ne suivait pas les procédures standard. Le rapport a par ailleurs indiqué que le non respect des procédures standard est courant chez les pilotes de TransAsia, démontrant un problème sérieux de formation du personnel.