Le syndicat du train à grande vitesse taiwanais annonce une possible grève pour la période du nouvel an lunaire

11

500 millions de dollars taiwanais, c’est-à-dire environ 14 millions d’euros, voici la somme que la société gestionnaire du train à grande vitesse, la THSRC, doit à ses employés en heures supplémentaires. Le syndidat menace désormais de faire une grève durant la période du nouvel an lunaire, une période particulièrement chargée en termes de transport.

 

Aujourd’hui, le ministre du transport, Chen Chien-yu, a commenté la position du syndicat en répondant aux questions des journalistes : « La question des heures supplémentaires nécessite un peu plus de temps et de recul. En principe, il ne faut pas associer la question de grève à la vocation du personnel travaillant dans le transport ou au bon déroulement du transport. Néanmoins, vu la difficulté avec laquelle la société THSRC a établi son image d’efficacité à l’échelle internationale, j’invite sincèrement le syndicat à reconsidérer cette grève. Après tout, une grève dans de telles circonstances risque de provoquer une pensée négative chez la population à propos de leur vocation et de leurs obligations dans leur travail. »

 

La société THSRC se dit prête à payer les heures supplémentaires de ses employés une fois que le tribunal se sera prononcé sur le calcul des heures supplémentaires dans le cadre d’un contentieux administratif. Le syndicat estime de son côté qu’il faut séparer le paiement de la somme due et ce procès administratif et se dit avoir recensé environ 1/4 des employés de la THSRC prêts à prendre leur congé normal durant la période chômée du nouvel an.