Une rencontre entre les présidents chinois et taiwanais est envisageable

22

Le président Ma Ying-jeou a déclaré ces jours-ci lors qu’une interview accordée à la BBC que depuis qu’il était en fonction, les deux rives du détroit avaient vu leurs relations se développer grandement, qu’il s’agisse des secteurs économique ou culturel, mais pas seulement. Par conséquent, une rencontre entre les leaders des deux parties devraient être quelque chose de naturel. La réunion de l’APEC de ces deux dernières années aurait été une bonne opportunité pour se rencontrer, mais cela n’avait pas eu lieu, « ce qui est vraiment regrettable » comme l’a fait remarquer le président. Mais il pointe aussi le fait que pour la partie taiwanaise, cette éventualité n’a pas été mise de côté, et qu’il ne s’agit pas non plus d’une obligation.

Le site internet de la BBC a publié aujourd’hui une interview avec le chef de l’Etat qui avait pris place le 24 juillet dernier, lors de la visite du président du Honduras à Taiwan. Le président Ma avait alors déclaré qu’il ne savait pas comment la partie continentale en venait à prendre ses decisions, mais que la décision finale revenait toujours au président Xi Jingping. Ma Ying-jeou estime que la différence se situe peut-être dans le fait que la partie taiwanaise estime que les rencontres entre les deux chefs d’Etat sont inévitables sur la scène internationale, quand la partie continentale fait tout pour ne pas apparaître aux côtés de la partie taiwanaise à ces occasions. Cela irait à contre sens du principe d’ « une seule Chine » de Pékin.

Le président a aussi fait savoir que Taiwan était « préparé pour un éventuel conflit » dans le détroit car la menace militaire est encore bien présente.