Publication officielle complète des données du vol GE235

9

Le 4 février dernier, un avion de TransAsia Airways de Taiwan s’est écrasé dans la rivière de Keelung à Taipei seulement 2 minutes 34 secondes après son décollage de l’aéroport de Songshan à destination de l’île de Kinmen. Après quelques mois d’études, le Conseil de la Sécurité de l’Aviation a officiellement rendu publiques les données de la conversation dans le cockpit.

Selon la transcription, une alarme s’est mise en place 37 secondes après le décollage. Le pilote à gauche a fermé le pilotage automatique et a progressivement fermé le premier moteur. A 1 minute 12 secondes, une 2e alarme a averti de la perte de vitesse de l’appareil. Le premier moteur se trouvait déjà totalement fermé alors que le deuxième avait automatiquement été mis en drapeau. Les pilotes ont rapporté la situation à la tour de contrôle tout en essayant de remettre vainement le pilotage automatique. A 2 minutes 4 secondes, le co-pilote a prononcé « aucune force sur les deux côtés » signifiant qu’aucun des deux moteurs n’était en marche. Après quelques tentatives inutiles, le pilote a soudainement crié, à 2 minutes 26 secondes « Ah ! on a fermé l’accélérateur par erreur. » L’avion est passé de 309 pieds d’altitude à 83 pieds seulement en 7 secondes. Une autre alarme s’est déclenchée, signalant que l’appareil était trop proche du sol mais c’était déjà trop tard. L’avion s’est écrasé dans la rivière.