Le Chef de l’Etat taiwanais réagit à la signature de l’accord de libre échange entre Pékin et Séoul

7

Hier, le premier juin, la Chine et la Corée du Sud ont officiellement signé l’accord de libre échange que les deux pays ont conclu après trois années de négociations. Aujourd’hui, lors de sa visite au salon Computex, le président taiwanais, Ma Ying-jeou a exhorté Taiwan à accélérer le vote de l’accord interdétroit sur les services, un dossier bloqué au Parlement taiwanais depuis plus d’un an. Ma Ying-jeou a exprimé ses inquiétudes : « A présent, seuls 10 % de nos produits sont couverts par les accords de libre échange alors que plus de 30% des produits sud-coréens sont pris en compte dans les accords de libre échange. Cette proportion sera encore plus grande vers la fin de l’année lorsque l’accord de libre échange avec la Chine sera opérationnel. Ceci constitue de toute évidence un grand avertissement pour la compétitivité de notre pays. Nous espérons que tout le monde puisse faire face honnêtement à cette situation difficile dans le but de trouver une issue. L’exportation représente un volet vital pour Taiwan. » Ma Ying-jeou a indiqué que cet accord sino-coréen aura un impact sur les produits du secteur du textile, des machines-outils et de la mécanique. Les produits informatiques et des télécommunications, même si protégés par l’accord sur les technologies de l’information signé dans le cadre de l’OMC, risquent également d’être affectés.