Le cerveau de la cyberattaque de la 1st Bank à Taiwan vient d’être arrêté en Espagne

14

En 2016, les hackers ont attaqué la 1st Bank à travers des logiciels malveillants provoquant la perte de plus de 83 millions de dollars taiwanais, soit environ 2 millions 297 mille euros.

Après 20 mois d’enquête et de coopérations internationales, le bureau d’investigation a ciblé le groupe COBALT comme l’auteur principal du crime. L’un des cerveaux, un russe prénommé « Denys » vient d’être arrêté par la police espagnole.

Selon le bureau d’investigation, COBALT a attaqué plus d’une centaine de structures financières de 40 pays. Ses gains illégaux dépassent le milliard d’euros. « Denys » a pu être arrêté grâce à une collaboration entre Europol et son centre de cybercrime, la police espagnole ou encore la Fédération des banques européennes. Aucun Taiwanais n’est impliqué dans la cyberattaque.