Un législateur du DPP appelle à une supervision de l’application chinoise de covoiturage

20

Le député du DPP, Tsai Yi-yu (蔡易餘), a demandé mercredi au gouvernement de s’assurer qu’une application chinoise de covoiturage se conforme aux lois taiwanaises.

Didi Chuxing, le plus grand service de covoiturage de Chine, a commencé à tester son service à Taiwan par l’intermédiaire d’une société locale. Tsai a déclaré que le gouvernement devrait s’assurer qu’il n’y a pas de capital chinois impliqué dans ses opérations à Taiwan.

Il a également déclaré que la société devrait strictement obéir à la loi régissant les relations entre les habitants de Taiwan et la Chine continentale et aux mesures régissant les permis d’investissement pour la population chinoise.

Le ministère des transports a répondu en disant que le service est gratuit jusqu’à présent et qu’il est conforme à la loi. La compagnie représentant Didi dit aussi qu’il n’y a pas de capital chinois impliqué dans l’opération.