Le nid d’hirondelle: médicament vénéré du monde chinois

119

Les médicaments chinois ne sont pas tous faits par des plantes. Parmi les « fortifiants, un remède vénéré dans le monde chinois est bien sans conteste le nid d’hirondelle.
Quand nous parlons du nid d’hirondelle, il ne s’agit pas de n’importe quelle sorte d’hirondelle mais seulement de certaines espèces : la famille des apodidés ou du genre des aerodramus. Nous les appelons tous ici les martinets.

Les Chinois ont commencé à consommer du nid de martinet durant la dynastie des Ming. Selon les anciens traités médicinaux, le nid de martinet agit sur les poumons, l’estomac et les reins. Quand l’effet du nid de martinet rentre dans les poumons, il produit des souffles, calme la toux et diminue les glaires. Quand son effet rentre dans les reins, il hydrate le corps et quand il rentre dans l’estomac, il fortifie la rate, aide à la digestion et à l’absorption et nous donne l’appétit. C’est un médicament fortifiant sans être réchauffant. Il possède les efficacités soignantes et préventives.

 

Le nid de martinet est surtout conseillé pour soigner la santé fragile, la malnutrition, la bronchite, l’emphysème, la tuberculose, le vomissement, le mal à l’estomac, la polyurie,  l’hyperhidrose, la dysenterie etc. Le nid de martinet peut aussi fortifier le système immunitaire, ralentir le vieillissement, prolonger la vie, renforcer la mémoire, favoriser la force corporelle et l’esprit de l’homme, rendre la peau lisse et rayonnante et diminuer des rides. Les acides aminés qu’il contient aident à inhiber les tumeurs malignes. Son effet d’amélioration des séquelles de la chimiothérapie et de l’électrothérapie est remarquable. Les nutritions du nid de martinet peuvent stimuler directement la division et la régénération cellulaires, le reconstitution des tissus humains. Il est donc très favorable pour les personnes qui recouvrent la santé.