Taiwan frappé par un nouveau scandale académique

67
Chen Ching-shih (photo: site de l'Université nationale Cheng Kung)

 

Écouter

Décryptage revient aujourd’hui sur l’affaire qui concerne le professeur taiwanais Chen Ching-shih (陳慶士), grand ponte du monde scientifique dans la recherche contre le cancer mais dont la renommée vient sérieusement d’être écornée pour ses papiers qu’il aurait arrangés plus d’une fois pour parvenir à ses fins et publier ses thèses et articles…

Un scandale dont le monde académique taiwanais se serait bien passé. Un scandale qui arrive droit des Etats-Unis suite à la plainte d’une université américaine qui dénonce la falsification répétée de données de recherches de l’ancien chercheur taiwanais.
Un scandale qui fait tâche au sommet du monde académique puisque Chen Ching-shih, le professeur incriminé, n’est autre que l’ancien directeur de l’institut de chimie biologique de l’Académia Sinica. D’ailleurs, dès les premiers instants de l’affaire révélée, le président de l’institut suprême de recherche taiwanais James Liao (廖俊智) a annoncé l’ouverture d’une enquête de son institution visant à « éplucher » toutes les publications de Chen Ching-shih à Taiwan afin de mettre au jour les éventuels manquements ou distortions de données de recherche.

En attendant, depuis le début de l’affaire soulevée par l’Université américaine d’Ohio où il était chercheur de 2006 à 2014, le scientifique taiwanais a démissionné tour à tour de ses fonctions académiques et universitaires…