Un champignon chenille aux vertus médicinales

199

Le champignon chenille porte un nom poétique en chinois : « ver d’hiver et plante d’été ». Avec son nom, il est difficile de saisir directement s’il s’agit d’une plante ou d’un insecte. En réalité, c’est un champignon entomopatogène dont le nom est cordyceps. Il parasite les larves du papillon de nuit de la famille des Hepialoidea. Après éclosion, les larves du papillon de nuit entrent sous le sol pour passer l’hiver. S’ils sont attaqués par le mycète cordyceps, celui-ci absorbera les nutritions des larves et les tuera de cette manière. Le mycélium se forme dans la larve tout en gardant sa coque. Les hypes poussent au printemps du mycélium et sortent de la terre en été. La forme du sporophore ressemble à une herbe, d’où vient le nom « ver d’hiver et plante d’été » en chinois.

Le champignon chenille pousse entre 3000 et 5000 mètres d’altitude. Nous pouvons les trouver dans les prairies des montagnes à l’ouest de la Chine. À l’entour du solstice d’été, la neige est fondue et les nouveaux germes sortent de la terre. C’est le meilleur moment de creuser les champignons chenilles. Une fois que les herbes poussent, il deviendra plus difficile de remarquer les champignons chenilles. Normalement, le sporophore comme une herbe est marron foncé et le ver est de couleur kaki. Si nous coupons le corps du ver, le mycélium à l’intérieur doit être blanc ou beige avec un fil ou des points noirs. Ce sont ses organes digestifs. Quand il s’agit du champignon chenille de très haute altitude, la couleur des yeux de la larve est jaune. Tandis que s’il vient d’une altitude moins élevée, la couleur de ses yeux est rouge.

Une fois que nous cueillons les champignons chenilles, il faut enlever la terre et retirer le film extérieur, puis les sécher à feu doux. Ils deviendront un des médicaments les plus chers dans la médecine chinoise. Dans les temps anciens, seul l’empereur pouvait profiter de ce médicament. Car les vrais champignons chenilles étaient tous sauvages, il était très difficile d’en trouver. Leur prix dépassait même celui de l’or.

 

La médecine chinoise représente toutes les action et réaction, les compléments, les contraires, les relations, par le Ying et le Yang. Ces deux éléments ou forces existent dans toutes les réalités. Le corps de l’homme est en bonne santé quand le Ying et le Yang sont en équilibre. Si l’un est plus fort par rapport à l’autre, l’homme tombe malade. Le champignon chenille est justement un médicament pour équilibrer le Ying et le Yang dans le corps humain. Car la larve vit en hiver et l’herbe-sporophore pousse en été. C’est un médicament qui a absorbé les essences des deux saisons, le Ying et le Yang de l’univers. Il peut donc augmenter le Ying et compléter le Yang dans notre corps, sans produire trop de chaleur ou de froid intérieur. Pour cette raison, le champignon chenille est vénéré comme « l’herbe en or » ou « la reine des médicaments ».

Selon les anciens traités médicinaux chinois, le champignon chenille est un fortifiant pour les poumons et une faveur pour les reins. Il est hémostatique et peut diminuer les glaires. Il garde les essences humaines et favorise le souffle de l’homme. Il complète les manques innés et répare les mauvais traitements. Son utilisation est générale et convient à tous les âges.