Réforme des pensions : les retraités-militaires lèvent le camp, le gouvernement condamne les violences

30
Manifestations et débordements (photo CNA)

Hier et aujourd’hui, entre 2000 et 3000 militaires retraités se sont rassemblés devant le Parlement dans le but de s’opposer au projet de réforme des retraites des militaires en étude au Parlement. Plusieurs affrontements ont fait de nombreux blessés parmi lesquels 84 policiers et 12 journalistes.

Aujourd’hui, la Chef de l’Etat Tsai Ing-wen (蔡英文) a fait preuve de fermeté quant à cette réforme en cours : « Je voudrais dire à nos compatriotes qu’il existe d’innombrables défis sur le chemin de la réforme. Nous poursuivrons notre voie de réforme des retraites d’un pas ferme dans le but de compléter et de pénéniser nos systèmes de pensions. »
La présidente a ajouté que le gouvernement ne cèdera pas à la violence de la rue.

De son côté, le premier ministre William Lai Ching-te (賴清德) a rappelé que toute réclamation s’inscrit certes comme un droit fondamental des citoyens des pays démocratiques, mais que la violence déployée à l’encontre des journalistes sur le terrain n’a pas sa place et qu’elle doit être considérée comme une menace à la liberté de la presse.
Le premier ministre demande par ailleurs à l’administration de la police et au ministère de la justice d’étudier la possibilité de poursuivre les manifestants fauteurs de trouble dont une cinquantaine ont été arrêtés pour avoir recouru à la violence à l’encontre des forces de l’ordre.

Dans la journée, les manifestants ont annoncé la fin temporaire des manifestations et attendent les réponses du gouvernement par rapport à leurs réclamations.