1er mai : 10 000 travailleurs ont marché dans les rues de Taipei

112
Manifestations du 1er mai. Image CNA

Plus de 10 000 travailleurs sont descendus hier 1er mai dans les rues de Taipei pour réclamer entre autres des revalorisations salariales de 10% tous secteurs et industries confondus. Ils ont également exigé que le gouvernement augmente le salaire minimum mensuel à 28 000 NT $ (780 euros), contre 22 000 NT $ (615 euros) actuellement. Ils ont également réclamé qu’un référendum portant sur les normes de travail ait lieu en même temps que les élections locales du 24 novembre.

Les manifestants se sont rassemblés sur le boulevard Ketagalan devant le bureau présidentiel et ont marché vers le Parlement.

D’après Chen Cheng-liang (陳政亮), professeur de sociologie à l’université Shih Hsin, bien que l’économie de Taiwan ait connu une croissance de 28% entre 2007 et 2016, les gains des travailleurs n’ont, eux, augmenté que de 8,3%. Selon lui les fruits du développement économique ne parviennent jamais aux travailleurs.

Aujourd’hui plus de 70% des Taiwanais gagnent moins de 40 000 dollars taïwanais par mois, 30% d’entre eux gagnent entre 30 000 et 40 000 dollars, tandis que 30% gagnent entre 20 000 et 30 000 et 10% moins de 20 000 TWD.

Un dirigeant syndical présent lors de la marche a déclaré que les écarts de richesse à Taïwan sont une indication des mesures erronées du gouvernement en matière de droits des travailleurs et le signe de son incapacité à tenir ses promesses électorales.