Sondage : opposition à toute condition préalable pour le dialogue interdétroit

44
La majorité des Taiwanais s'oppose à toute condition sine qua non pour la reprise du dialogue interdétroit (photo : CNA)

Le 20 mai prochain marquera les deux ans de la présidence de Tsai Ing-wen. La commission ministérielle des affaires continentales vient de publier les résultats d’une enquête concernant la politique chinoise du gouvernement.

Plus de 80% des sondés soutiennent le rejet de toute condition préalable pour le rétablissement des négociations interdétroit, en l’occurence, la reconnaissance du principe d’une seule Chine imposée par Pékin. Par ailleurs, plus de 70% des personnes interrogées approuvent l’insistance du gouvernement pour défendre la souveraineté de la nation et les intérêts de la population dans sa gestion des relations interdétroit. Toutefois près de 90% des sondés estiment qu’il est nécessaire de maintenir les échanges réguliers entre les deux rives. Concernant la présente rupture diplomatique avec la République dominicaine, 75% condamnent la Chine pour ses tentatives d’isoler Taiwan sur le plan international en causant la défection de ses alliés diplomatiques. 83% pensent qu’en s’efforçant de bloquer la participation de Taiwan à l’Assemblée Mondiale de la Santé, Pékin a porté atteinte aux droits des Taiwanais à la santé.

Ce sondage a été mené par téléphone auprès de 1 077 citoyens du 11 au 13 mai.