Début d’une initiative verte sur l’île de Hsiao Liuchiu

86
Image CNA

L’île de Hsiao Liuchiu ou île de Lambay, au sud-ouest de Taiwan, reçoit chaque année au moins un million de visiteurs. Or cette île est le seul îlot coralien de Taiwan et le seul endroit où l’on peut trouver des tortues vertes. Chaque année, les touristes qui visitent l’île apportent avec eux 1900 tonnes de déchets et ces déchets ont des conséquences sur l’environnement local. Pour résoudre ce problème, le bureau central de protection de l’environnement s’est associée au bureau du tourisme pour lancer officiellement aujourd’hui une initiative visant à réduire les déchets plastiques et les émissions de carbone sur l’île.

Lee Ying-yuan (李應元), directeur du bureau de protection de l’environnement, a déclaré que dans les deux ans qui viennent, son bureau allait promouvoir cinq actions sur l’île de Lambay, à savoir le recyclage, le traitement des eaux usées, la construction de fontaines d’eau potable, la réduction de la consommation en énergie et la suppression de l’usage du plastique.
Lee Ying-yuan : « Tout d’abord il nous faut réduire nos sources de pollution et de déchets, par exemple interdire les bouteilles plastiques ou les couverts jetables. Nous devons aussi recycler toutes nos bouteilles en verre. Tout ce qui peut être recyclé doit l’être. Nous allons aussi nous occuper des eaux usées. Nous avons désormais une usine de traitement des eaux, et nous allons en construire deux de plus, ce qui coûtera des dizaines de millions de dollars taiwanais. Quand toutes les eaux usées auront été traitées, il n’y aura plus de pollution et les tortues de mer s’en porteront mieux, de même que les tortues vertes et le reste de la vie sous-marine. En plus de créer un environnement plus beau, nous allons installer des fontaines d’eau potable un peu partout, ce qui réduira la prolifération des bouteilles en plastique. Enfin, les objets en plastique jetables que l’on trouve dans les hôtels seront interdits, donc il faudra voyager avec sa propre brosse à dent. »

Chou Yung-hui (周永暉), directeur du bureau du tourisme, a pour sa part remarqué que si les touristes contribuaient au nettoyage de l’île, par exemple en ramassant des déchets plastiques, ils pourraient obtenir divers avantages comme des repas gratuits ou des nuits d’hôtel. Le but de cette initiative est selon lui de réduire au maximum les émissions de carbonne et les pollutions en tous genres qu’amène avec lui le tourisme dans l’île.