Les Baies de goji

64

Plus connu sous le nom de « baie de goji », le fruit du lyciet commun est très convoité par la médecine traditionnelle chinoise. Il existe plusieurs sortes de lyciets et ce qu’on utilise en tant que médicament dans le monde chinois est le fruit du lyciet de Barbarie.

 

Le lyciet de Barbarie pousse surtout au nord-ouest de la Chine où les baies de goji sont considérées comme celles de la meilleure qualité. A la différence de la plupart des plantes médicinales chinoises, les baies de goji venant d’une plantation artificielle possèdent une qualité meilleure que les baies de goji sauvages. Ceci est dû au contrôle de l’eau, de la qualité de la terre, de l’engrais et de la taille au moment favorable. En tout cas, il est préférable de choisir les baies de goji les plus rouges, les plus grandes, celles avec le moins de pépins possible et celles dont le goût est plus sucré.

Les baies de goji agissent sur le foie et les reins. Elles sont favorables pour la vue et l’esprit de l’homme. 本草綱目, un des anciens traités médicinaux nous dit qu’une consommation à long terme des baies de goji fortifie nos os et nos nerfs, allège notre corps et nous rajeunit, nous rend résistants au froid et à la chaleur, répare le manque de souffle et d’esprit, blanchit et soigne la peau, améliore la vue et prolonge même la vie, d’où sa réputation de plante miraculeuse de la longévité!

Les médecins chinois utilisent souvent les baies de goji pour soigner le manque de force des reins et des genoux, le vertige, l’étourdissement, les larmes excessives ou encore l’acouphène, etc.
La pharmacologie moderne montre que les baies de goji peuvent régler la fonction du système immunitaire, inhiber effectivement le développement des tumeurs malignes et la mutation des cellules. Elles peuvent aussi ralentir le vieillissement, soigner la stéatose hépatique, régler les lipides du sang et la glycémie, favoriser la fonction hématopoïétique. De ce fait, les baies de goji possèdent un certain effet thérapeutique sur le diabète, la gastrite et la dyslipidémie.

Les baies de goji s’appelaient aussi le fruit vers le Yang. Dans la pensée chinoise, le Yang peut être une représentation de la masculinité. Ce surnom des baies de goji repose sur son efficacité de susciter le désir sexuel de l’homme. Ceci est même prouvé par des expérimentations scientifiques. Ce n’est donc pas étonnant que nos ancêtres disaient : « Un homme loin de chez lui ne doit pas prendre de goji », afin d’éviter des problèmes éventuels à cause de l’excitation…
L’effet médicinal des baies de goji, c’est-à-dire des fruits du lyciet, est généralement connu. Mais en réalité, le lyciet est une plante entièrement médicinale. Les traités de médecine traditionnelle listent ainsi les vertus de la plante entière : les feuilles du lyciet sont cueillies au printemps, elles s’appellent « plante de l’essence du ciel » ; les fleurs du lyciet sont cueillies en été, elles s’appellent « plante de la longue vie » ; les fruits du lyciet sont cueillies en automne, ils s’appellent « gojizi » ; la racine du lyciet est cueillie en hiver, elle s’appelle « os de la terre ».