Le retrait des combustibles de la 4e centrale nucléaire a débuté

39
Plusieurs conteneurs transportant des combustibles nucléaires de la 4e centrale nucléaire attendent dans le port de Keelung pour être envoyés aux Etats-Unis (photo : CNA)

Sans que la compagnie publique de l’électricité Taipower le confirme, les médias ont dévoilé qu’aujourd’hui au petit matin, une partie des combustibles de la 4e centrale nucléaire a été retirée et transportée au port pour être envoyée aux Etats-Unis. Il s’agit de 80 fagots de crayons. Selon les médias, un 2e envoi, de 120 fagots, devrait avoir lieu en septembre prochain.

Taipower a refusé de confirmer cette nouvelle par respect de l’accord qui exige la confidentialité totale concernant l’envoi. D’après la commission ministérielle de l’énergie atomique, il est indispensable de tenir ces informations en top secret pour des raison de sécurité. Liu Wen-chung (劉文忠), directeur de la gestion des matières radioactives de Taipower, a tenu à souligner : « Des terroristes pourraient y mener des actes dangereux. Comme les pays occidentaux sont très prudents concernant la sécurité, nous devons respecter l’accord international relatif à la sécurité nucléaire dans le transfert des combustibles nucléaires. »

Depuis la fin de sa construction, la 4e centrale nucléaire n’a jamais été mise en service. Sa mise en veille a été décidée par le gouvernement et le Parlement suite à la catastrophe de la centrale au Fukushima au Japon. L’établissement industriel est doté de 1 744 fagots de crayons.

Selon le projet de Taipower, tous ces combustibles devraient être renvoyés aux Etats-Unis pour être traités d’ici fin 2020, ce qui permettra une réduction importante des dépenses de l’établissement dans la maintenance et le personnel. Hsu Tsao-hua (徐造華), porte-parole de Taipower, a précisé : « Pour les combustibles envoyés aux Etats-Unis, nous chercherons des potentiels acheteurs afin d’en faire profit. Si ces combustiles restaient ici, Taipower aurait à dépenser tous les ans 140 millions de dollars taiwanais dans leur gestion. »