Taiwan, le soft power et la diplomatie par les femmes

25
Hsu Szu-chien (徐斯儉). Image Wikimedia commons

Le ministère des affaires étrangères a aujourd’hui organisé un forum autour de la diplomatie féminine, dans le but de mettre en avant le rôle crucial joué par Taiwan au niveau de l’égalité des genres et du travail diplomatique des femmes.

Hsu Szu-chien (徐斯儉), vice-ministre des affaires étrangères, a déclaré dans son allocution que l’égalité des genres était une valeur universelle et qu’au cours de ces dernières années Taiwan est le pays qui a le plus défendu la paix en Asie. Il a ajouté qu’au sein du ministère des affaires étrangères la proportion des femmes au niveau managérial avait dépassé celle des hommes. En effet le taux des femmes directrices de service a atteint 54,26% à la fin de l’année dernière. Selon lui, les femmes ont apporté une contribution considérable à la diplomatie taiwanaise, notamment à travers la pratique du soft power.

Hsu Szu-chien (徐斯儉) : « Taiwan a fait beaucoup de choses pour la défense et la promotion des droits des femmes et l’égalité des genres, et a reçu la considération de la communauté internationale. De nombreux pays se sont rendus à Taiwan pour faire l’expérience de l’île et se sont prononcés en faveur de Taiwan pour organiser le congrès international des droits de la femme. »

Ce forum a invité la Fondation pour les droits de la femme pour clarifier la situation actuelle des femmes au niveau des postes à responsabilité, mais aussi pour parler des objectifs de développement de l’ONU et du rôle que vont y jouer les femmes.