Il y a pas moins de 500 statues de Tchiang Kaï-chek dans tout Taiwan

19
Les sculptures des anciens dictatures seront-elles interdites dans les lieux publics ? (photo : wikipedia)

A la demande de la Commission pour la Justice transitionnelle, les administrations centrale et locales ont procédé à un décompte des objets exposés dans les lieux publics qui servent à louer la dictature. Au total, ont été dénombrés 500 statues et 25 portraits du président Tchang Kaï-chek ainsi que 12 statues et 11 portraits de son fils successeur Chiang Ching-kuo (蔣經國) dans l’ensemble du territoire. Par ailleurs, 210 lieux publics, notamment des écoles et des rues, ont été nommés d’après ces deux anciens dictateurs.

Or, ce nombre n’est que provisoire, compte tenu que plusieurs régions n’ont pas encore dressé leur inventaire avant le délai d’un mois. Selon ces régions, ce retard est dû à la définition peu claire de « symboles de la dictature ». Elles demandent un ajournement de la date butoire.

Quant à la questioin de savoir ce que fera le gouvernement de ces objets symboliques, la commission dit préférer écouter d’abord l’opinion publique avant de prendre sa décision.