Encore 150 000 signatures pour pouvoir organiser un référendum sur la mariage pour tous

50
Image Wikimedia commons

Le groupe qui lutte pour l’organisation d’un référendum sur l’inscription du mariage pour tous dans le code civil a déclaré aujourd’hui qu’il avait encore besoin de 150 000 signatures pour atteindre le seuil lui permettant d’organiser le référendum. Les membres du groupe ont appelé les élites politiques et culturelles du pays à faire connaître la pétition grâce à une conférence de presse. D’après le groupe, si ce référendum ne peut être organisé, cela risquerait d’avoir de graves conséquences sur l’égalité de l’accès au mariage et sur l’éducation à l’égalité entre les sexes.

Le groupe a jusqu’au 29 août pour réunir l’ensemble des signatures nécessaires à l’organisation du référendum en même temps que les élections locales de fin d’année, soit 300 000 signatures.

Des écrivains taiwanais, mais aussi des chanteurs et des animateurs TV se sont ces derniers jours mobilisés pour sensibiliser la population à cette question. Voici par exemple la réaction de Wen Chen-ling (溫貞菱), une célèbre actrice taiwanaise :  «En 2016, ce sont 250 000 personnes qui étaient descendues dans la rue pour défendre le mariage pour tous. La société taiwanaise est prête pour ce changement, mais il y a des personnes qui s’opposent au mariage pour tous avec des propos très discriminants et mal-intentionnés. J’espère vraiment que nous pourrons récolter les 150 000 dernières signatures avant la fois du mois. »

Selon Miao Bo-ya (苗博雅), leader du groupe pétitionnaire, si le référendum ne peut être organisé, le parlement taiwanais se rabattra sans doute sur une loi spécifique permettant aux homosexuels de se marier, et ne chercheront pas à amender le code civil. D’après elle, une loi spéciale créera plus de problèmes qu’elle n’en résoudra pour les couples homosexuels et voudrait dire que les homosexuels taiwanais devraient encore se battre longtemps pour que leur couple ait le même statut que celui des hétérosexuels.