Un délégué chinois sème le désordre au Forum des îles du Pacifique

35
Andrew Lee. Image CNA

Lors d’une réunion du Forum des îles du Pacifique (FIP) qui s’est tenu cette semaine sur l’île de Nauru, un petit Etat de 21 km2 comptant parmi les alliés diplomatiques de Taiwan, un délégué chinois a semé le désordre en exigeant de prendre la parole en premier. Or, il était prévu que, selon les procédures diplomatiques en vigueur, les invités de rang ministériel s’expriment en premier. Le président de Nauru a donc refusé la demande et la délégation a décidé de se retirer de la séance en signe de protestation.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères taiwanais Andrew Lee (李憲章), s’est exprimé hier devant les médias de la manière suivante : « Dans une société moderne et civilisée, que ce soit chez quelqu’un ou dans un pays étranger, un invité se doit de respecter les règles de procédure, le pays hôte et l’ordre de passage établi par l’organisateur de l’événement. Cela est le devoir de base d’un invité ».
Aux médias qui lui ont demandé si cet incident avait été inspiré par le ministère des Affaires étrangères taiwanais, le chef du dit-ministère Joseph Wu (吳釗燮) a répondu que le ministère taiwanais travaillait dans les règles et ne se permettrait pas de telles méthodes.

Lors du forum, Taiwan a annoncé l’établissement d’un fonds médical de 2 millions de dollars américains qui sera destiné à encourager la coopération médicale avec les pays du Pacifique.