Taiwan essaye de faire face aux mesures incitatives de la Chine

32

Suite aux 31 mesures incitatives de la Chine, beaucoup de médecins taiwanais ont été attiré pour aller travailler de l’autre côté du détroit. La réponse ne s’est pas fait attendre, plusieurs sociétés chinoises ont annoncé qu’elles recruteraientt une centaine de talents pour les soins sur le long terme en offrant un salaire deux fois supérieur à la moyenne pratiquée à Taiwan et avec une possibilité d’évolution plus simple. Dans les 5 ans à venir, l’objectif est de recruter de trois à cinq cents cadres supérieurs.

Hsue Ren-yuen (薛瑞元), du ministère taiwanais de la santé et du bien-être, a tenu à souligner une particularité concernant les soins à long terme : les interactions humaines. Comme les travailleurs migrants à Taiwan, le fait de ne pas pouvoir s’intégrer culturellement peut poser problème sur le long terme. Les Taiwanais souhaitant travailler en Chine dans ce domaine pourraient rencontrer ce même problème et cette vague de recrutement aura un impact limité sur la main d’oeuvre taiwanaise.

Malgré l’attractivité relative de la Chine, Chen Shih-chung (陳時中), le ministre de la santé, a souligné le fait que seulement 200 médecins taiwanais pratiquent en Chine. La plupart sont sur des contrats court terme et font des aller-retour entre les deux rives du détroit. Il n’y a même pas 20 médecins taiwanais qui sont installés en Chine pour le long terme.