L’accord sino-vaticanais ne nuira pas aux relations entre Taiwan et le Saint-Siège

119
Pape François (Source image : AFP)

Le ministère taiwanais des affaires étrangères a insisté sur la stabilité des relations entre Taipei et le Saint-Siège peu après que son seul allié diplomatique en Europe a annoncé la concrétisation d’un « accord préliminaire » avec Pékin « sur la nomination des évêques ». Si la déclaration du Vatican n’a pas mentionné ses relations maintenues avec Taiwan, la diplomatie taiwanaise s’est basée sur les propos du Vatican pour préciser que cet accord n’impliquant pas le volet politique n’aura pas d’impact sur les relations maintenues depuis 76 ans entre Taiwan et le Vatican.

La diplomatie taiwanaise a souligné que l’île tout comme le Saint-Siège souhaite voir l’unité de la communauté catholique « officielle » reconnue par Pékin et celle « clandestine » reconnue par Rome. La République de Chine-Taiwan espère que ce nouveau rapprochement entre l’« association catholique patriotique » et l’Eglise favorisera le développement de la liberté de croyance en Chine. Le ministère taiwanais des affaires étrangères note d’ailleurs un changement de l’attitude de Pékin qui jusque là refusait toujours que toute autorité extérieure s’immisce dans sa politique religieuse.

La diplomatie taiwanaise a indiqué que Taiwan et le Vatican poursuivront leurs coopérations dans les domaines humanitaire, éducatif, culturel ou écologique. Les échanges prônant la liberté de croyance ou le dialogue interreligieux seront toujours maintenus.

Les évêques taiwanais s’étaient rendus à Rome en mai dernier dans le cadre de leur visite ad limina au Pape. Le gouvernement a déjà planifié l’envoi d’une délégation au Vatican mi-octobre pour participer à la cérémonie de canonisation de Paul VI.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.