Le premier registre cadastral d’une ville taiwanaise dévoilé au public

19
Le chercheur néerlandais Menno Leenstra (Image CNA)

Grâce à une découverte d’archives des Pays-Bas, l’Academia Sinica a dévoilé au public aujourd’hui le tout premier registre cadastral d’une ville taiwanaise. Il s’agit d’un registre de Zeelandia, c’est-à-dire la ville de Tainan d’aujourd’hui, réalisé par les Hollandais sur commande de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en 1643. Cette dernière avait confié cette tâche à Nicasius de Hooghe dans le but de prélever des impôts. Etant donné que Nicasius de Hoogh est décédé sur son chemin de retour vers la Hollande, ce  registre cadastral a été conservé par sa famille.

 

Le chercheur assistant à l’institut d’histoire de l’Academia Sinica Cheng Wei chung (鄭維中) a indiqué aujourd’hui que ce registre dévoile l’organisation de Zeelandia qui disposait déjà d’une mairie, de marchés, d’établissements médicaux ou encore d’orphelinats. Et les habitants étaient issus de toutes origines : « La plupart des habitants parlaient la langue du Fujian. Ils communiquaient avec les Hollandais en portugais ou en espagnol et utilisaient le malais comme un médium pour échanger avec les aborigènes. Certains parlaient japonais pour faire du commerce avec le Japon ou avec le Vietnam et le Cambodge. De toute évidence, c’était une société multilingue. » Ce registre de 1643 a été découvert par le chercheur du centre international sur le patrimoine des Pays-Bas Menno Leenstra il y trois ans lorsqu’il menait une étude sur l’oiseau le Dronte de Maurice.