En Chine, l’activiste Taiwanais Lee Ming-che aurait été transféré

57
Portail de la prison de Yancheng, province du Hebei (image CNA)

Condamné en novembre dernier à cinq années de détention pour subversion au pouvoir de l’Etat par un tribunal du Hunan, l’activiste pro-démocratie Lee Ming-che (李明哲) aurait été cette semaine transféré de la prison de Chishan, dans la province du Hunan, à un autre établissement pénitencier situé à Yancheng, dans la province du Hebei.

Informée de ce transfert le 19 octobre, la Commission ministérielle des affaires continentales a immédiatement exprimé son mécontentement de ne pas avoir été informée ni du moment ni de lieu exact du transfert.

Sa famille devait lui rendre visite le 22 octobre dans la prison du Hunan et, n’ayant eu vent de son transfert que trois jours avant, a annulé sa visite. La commission ministérielle a demandé aux autorités chinoises plus de détails quant à une date possible et aux modalités pour une prochaine visite dans la nouvelle prison, mais Pékin est pour le moment resté silencieux et nul ne sait si le détenu a déjà été transféré.