Référendum : le New Power Party dénonce la manipulation des groupes homophobes

33
Le député Freddy Lim (au centre) demande une investigation sur la manipulation référendaire des groupes homophobes (source image : RTI)

Parmi les dix sujets à soumettre au vote lors du référendum du 24 novembre prochain figureront trois questions proposées par des groupes homophobes. Selon la loi, ceux qui s’opposent aux avis des groupes initiateurs des questions peuvent former un parti contestataire lors du débat organisé par la commission centrale des élections. Or, les médias ont révélé que les groupes homophobes auraient engagé certains orateurs pour constituer un parti contestataire truqué afin de faire pencher la balance en faveur des groupes homophobes.

Aujourd’hui, au Parlement, le député Freddy Lim (林昶佐) du New Power Party a sommé la commission centrale des élections de régler ce problème. « Vous devez répondre aux attentes de la population en paliant à ce problème, faute de quoi, on risquerait de voir à chaque référendum l’apparition de faux partis contestataires de ce type. Comment la commission électorale des élections se permet-elle de rejeter sa responsabilité sur la base de sa neutralité ? » a interrogé Freddy Lim, qui a demandé à ce que les droits de contestation pour les questions proposées par les groupes homophobes soient rendus aux groupes LGBT.