Les élections du 24 novembre : jugement à mi-mandat et interventions chinoises

57
(image CNA)

Les élections locales qui vont se tenir le 24 novembre à Taiwan vont jouer le rôle d’élections de mi-mandat ou « midterms », représentant un jugement par la population de la politique menée jusqu’ici par la présidente et son gouvernement. En ce sens, ces élections pourraient bien décider si oui ou non Tsai Ing-wen sera de nouveau présidente aux présidentielles de 2020. Un désaveu dans les urnes pourrait inciter les membres du DPP à se choisir un autre candidat, sans compter que les membres les plus extrêmes du DPP grondent déjà contre la mollesse de la présidente.
Mais ces élections sont aussi un grand enjeu pour la Chine, qui souhaite plus que tout placer aux postes clés des candidats qui ne seraient pas hostiles à un rapprochement avec le continent, raison pour laquelle Pékin agit et manoeuvre dans l’ombre, principalement via le CUPP, parti pour l’unification avec la Chine, mais aussi en faisant intervenir des groupes mafieux lors des meetings politiques.