Décryptage : à Taiwan aussi, le dégagisme gronde

46
Han Kuo-yu lors d'un meeting à Kaohsiung (image CNA)

A maintenant quelques jours des élections du 24 novembre, un vent de dégagisme semble souffler sur l’île et notamment sur les super-municipalités, avec des revers possibles pour le parti au pouvoir. Han Kuo-yu, candidat du KMT à la mairie de Kaohsiung, semble être l’avatar taiwanais de Trump, Salvini, Orban ou encore Bolsonaro : beaucoup d’effets de manche et des phrases choc qui rompent avec la retenue habituelle des politiques et conquièrent ainsi le coeur des électeurs blasés de la politique et fatigués par une classe dirigeante trop policée et trop louvoyante.
Ce phénomène, nouveau à Taiwan, risque de prendre toute son ampleur lors des présidentielles de 2020, dont l’issue se joue déjà en partie ce samedi dans les urnes.