Vote contre l’importation des produits japonais irradiés : et après ?

32
Le porte-parole de la diplomatie taiwanaise Andrew Lee (李憲章) (Image : RTI)

Le weekend dernier, les Taiwanais ont répondu « oui » à 77,74% à la question référendaire « Approuvez-vous l’idée que le gouvernement doit maintenir l’interdiction d’importer des produits agricoles et des aliments des régions du Japon affectées par la catastrophe à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi le 11 mars 2011, dont la préfecture de Fukushima et les quatre préfectures limitrophes (Ibaraki, Gunma, Tochigi et Chiba) ? ».

Suite à ce résultat net, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Andrew Lee (李憲章) a déclaré aujourd’hui que c’est aux autorités responsables en matière de sécurité de l’alimentation qu’il reviendrait d’agir en conséquence et qu’il ne souhaitait en aucun cas une influence négative sur les relations entre Taiwan et le Japon. Il a rajouté qu’après des discussions au sujet des résultats du référendum, le Japon avait dit comprendre la volonté des Taiwanais et que le dialogue entre les autorités taiwanaises et japonaises continuerait de suivre son cours normal. Néanmoins, le ministre japonais des affaires étrangères a indiqué aujourd’hui que son pays regrettait ce résultat référendaire et n’écarte pas la possibilité de porter le sujet au mécanisme de règlement des différends de l’Organisation mondiale du commerce.