Les sujets relatifs aux droits de l’Homme ne doivent jamais être soumis au vote

38
Bruce Knotts (Image RTI)

Cette phrase a été prononcée hier par Bruce Knotts, président du Comité exécutif des organisations non gouvernementales (ONG) associées au département de l’Information (DPI) de l’Organisation des Nations unies. Il était à Taipei à l’occasion d’un forum international sur la liberté et la démocratie. Bruce Knotts a marqué sa position en se référant aux lois de Nuremberg, votées par le parlement allemand, qui privaient les Juifs de leur droits civils : « C’est pourquoi les sujets impliquant les droits de l’Homme ne doivent jamais être soumis au vote. C’est comme ce que Taiwan vient de faire concernant les couples homosexuels. La route vers les camps de la mort commence souvent par le piège de la démocratie populiste. » Tseng Yung-chuan (曾永權), président de la Ligue mondiale pour la liberté et la démocratie, co-organisateur du forum en question, a souligné la menace que représente le populisme sur la démocratie ces dernières années ce qui ne l’empêche néanmoins pas de rester confiant dans la démocratie.