William Lai décline les trois défis qui attendent son successeur

22
William Lai (image CNA)

En passant le flambeau du gouvernement au nouveau premier ministre, William Lai Ching-te (賴清德) a décliné les trois défis auxquels Taiwan fait face, à commencer par la réforme constitutionnelle qui s’impose pour mieux correspondre au développement national et aux besoins du pays.

L’ancien premier ministre a également fait son mea culpa devant les Taiwanais pour ne pas avoir toujours placé l’intérêt de la nation avant celui de son parti quand il était député, citant le dossier du porc américain et exhortant à ce titre les partis politiques à s’effacer au second plan pour placer l’intérêt du pays en premier lieu et multiplier les accords de libre échange pour éviter un isolement croissant de Taiwan sur le plan économique et commercial.

Enfin, William Lai a encouragé les Taiwanais à l’unité sociale pour répondre avec force aux défis interdétroit, citant l’opposition massive de la société face au concept « un pays, deux systèmes » avancé par le président chinois Xi Jinping.