L’ITRI ​​interdit l’accès à son réseau aux appareils Huawei

15
(image CNA)

L’Institut de recherche en technologie industrielle (ITRI) de Taiwan a annoncé hier lundi qu’il interdirait l’accès à son réseau interne aux smartphones et ordinateurs produits par la société chinoise Huawei à compter de midi aujourd’hui. L’institut a toutefois précisé que les appareils Huawei ne seraient pas empêchés de consulter le site internet public de l’ITRI.
La porte-parole du gouvernement, Kolas Yotaka, a déclaré que le palais présidentiel, les organismes centraux et la haute cour de justice avaient banni l’usage de produits électroniques issus de firmes chinoises, y compris Huawei, il y a déjà plusieurs années.
Howard Jyan (簡宏偉), directeur général du département de cybersécurité du gouvernement, a expliqué que l’achat de produits de marque chinoise avait été complètement interdit conformément à la réglementation régissant l’utilisation d’équipements de réseau, de téléphones portables, d’ordinateurs et d’autres équipements officiels. Bien qu’il n’y ait pas de réglementation contre l’utilisation personnelle des téléphones portables et ordinateurs de marque chinoise, ces appareils ont également été bannis de l’intranet du gouvernement. Le ministère des Sciences et Technologies a lui aussi fait savoir qu’il n’utiliserait pas d’appareils électroniques fabriqués en Chine.
Enfin Wellington Koo (顧立雄), président de la Commission ministérielle de la supervision financière, a garanti que les systèmes informatiques des banques publiques n’employaient pas de matériel Huawei.