Taiwan exige la protection des droits de Lee Ming-che et de sa famille

19
Lee Ching-yu, l'épouse de Lee Ming-che ( Image ; CNA)

La famille de Lee Ming-che a récemment annoncé qu’elle venait d’être informée par la prison de Chishan de l’interdiction de toute visite pendant trois mois auprès de l’activiste taiwanais. A ce sujet, la commission ministérielle des affaires continentales a indiqué avoir protesté auprès de la Chine à propos du respect des droits de visites de Lee Ming-che. Chiu Chui-cheng (邱垂正), porte-parole de la commission, a indiqué les orientations de travail du gouvernement : « Le gouvernement continuera à s’associer aux efforts de la société civile et de la famille de Lee Ming-che en vue de mettre en oeuvre toutes les mesures de recours possibles. L’objectif est d’exhorter la Chine à libérer le plus rapidement possible Lee Ming-che et de le faire revenir à Taiwan ». La commission ministérielle des affaires continentales a souligné que les visites irrégulières, le blocage des courriers et des communications téléphoniques subis par Lee Ming-che prouvent que la Chine ne respecte pas les droits de Lee Ming-che.