Le taux de change, premier défi du nouveau gouverneur de la banque centrale taiwanaise

15

L’ institut de recherche économique de Taiwan (TIER)a publié ce 26 février une enquête sur la dernière tendance économique mondiale. L’Europe et les Etats-Unis s’en sortent mieux que ce qui était prévu et l’économie mondiale semble continuer sur sa bonne lancée. A Taiwan l’économie se porte bien notamment grâce à l’économie mondiale avec le prix des matières premières qui augmente, l’effet du nouvel an lunaire, les investissement privés mais aussi la consommation globale qui ne cesse de croître. En janvier, les trois secteurs économiques principaux ont observé une croissance économique.

Le TIER a déclaré que l’an passé, les performances de l’exportation taiwanaise étaient très bonnes mais que dans le deuxieme semestre de 2018 cela serait plus difficile pour maintenir un taux élevé en comparaison avec celui déjà élevé à la même période l’an passé. Le gouvernement se doit d’accélérer la construction d’infrastructures pour stimuler les demandes intérieures. Sur le plan international, l’île de formose doit faire attention à la lutte économique entre les Etats-Unis et la Chine et sans oublier aussi la possibilité d’éclatement d’un conflit armé avec la Corée du Nord.

L’institut s’est aussi exprimé concernant Yang Chin-lung (楊金龍), nouveau président de la banque centrale taiwanaise. Son premier défi, d’après Sui Ming-teh (孫明德), directeur du TIER, sera de stabiliser le taux de change du dollar taiwnais. En effet il lui faudra adopter une stratégie aggressive sur le court terme pour maintenir un taux de change stable alors que sur le long terme il devra modifier sa manière d’approche et opter pour une politique monétaire plus modérée concernant les taux d’intérêts.