Le gouvernement nie vouloir modifier la loi sur les voyages des fonctionnaires retraités en Chine pour affecter des personnes en particulier

16
La porte-parole du Yuan exécutif Kolas Yotaka (Image : CNA)

Le gouvernement a inscrit dans ses priorités de la prochaine session parlementaire un projet de loi qui prévoit l’allongement du délai pour se rendre en Chine pour les hauts fonctionnaires à la retraite ainsi que pour les personnes détenant des secrets d’Etat. Certains médias estiment qu’un tel projet vise à empêcher l’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) et l’ancien vice-président Wu Den-yih (吳敦義) à se rendre en Chine à partir du 20 mai prochain. Ces derniers auront en effet, à cette date, quitté le pouvoir il y a trois ans jour pour jour, ce qui leur permet à voyager de l’autre côté du détroit.

 La porte-parole du Yuan exécutif Kolas Yotaka a nié et affirmé que personne n’était visé en particulier : « cette proposition est une de nos grandes priorités, et elle ne vise personne ».

Elle a rajouté que le Yuan exécutif discutera de cette proposition avec le groupe parlementaire du DPP le 18 février prochain, après quoi une liste prioritaire sera définitivement établie.