Le mouvement des pilotes de China Airlines prend fin après sept jours de grève

34
(Image : RTI)

« Nous, la branche China Airlines du Syndicat des pilotes de Taoyuan, déclarons aujourd’hui, 14 février, mettre fin à la grève ».

Après sept jours de grève et quatre sessions de pourparlers au sujet des heures de travail, du recrutement ou encore des bonus, un accord a été trouvé hier soir (jeudi 14) à 22h30. La présidente du Syndicat des pilotes de Taoyuan Lee Hsin-yen (李信燕) a signé un accord de fin de grève selon lequel les pilotes s’engagent à ne plus faire grève avant la fin de la convention collective, le 31 août 2022.

Selon l’accord, China Airlines déboursera 156 millions de dollars taiwanais supplémentaires (soit 4 490 000 euros) pour l’augmentation du personnel sur les vols à long courrier.

La présidente Tsai Ing-wen (蔡英文it gouvernement éécouterait les ncwanais) a réagi sur son compte Facebook en écrivant espérer désormais plus de dialogue entre le patronat et le salariat. Elle a ajouté que « la protection des intérêts des passagers, la garantie du bien-être des travailleurs et la continuité dans le fonctionnement de la compagnie China Airlines sont nos objectifs à tous ».

Alors que certains ont commencé à s’interroger sur une éventuelle privatisation de China Airlines, le ministère des Transports Lin Chia-lung (林佳龍) a déclaré que ce sujet ne fait pas l’objet de discussions, mais que le gouvernement reste à l’écoute de toutes les opinions. Après tout, a-t-il rajouté, il ne s’agit pas seulement pour China Airlines d’être une entreprise compétitive, mais aussi de servir la diplomatie et l’industrie.