La politique énergétique fait toujours débat à Taiwan

42
Centrale nucléaire (image d'archive)

Les fondations de l’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) et de son premier ministre Jiang Yih-hua (江宜樺) ont tenu une conférence de presse aujourd’hui dans le but d’apostropher le gouvernement qui ne répond pas aux résultats des référendums sur l’énergie nucléaire et se met de facto en porte-à-faux avec l’opinion publique.

En réponse, la porte-parole du gouvernement Kolas Yotaka a nié toute violation de la loi référendaire et souligné le principe qui dicte la politique énergétique de l’administration actuelle : « Nous déclarons à nouveau que le gouvernement respecte la loi référendaire. Ainsi, après la publication des résultats, nous nous sommes basés sur les exigences des référendums pour annoncer officiellement le 2 décembre dernier la suppression du premier alinéa de l’article 95 de la loi sur l’électricité ce qui signifie que l’objectif  d’une sortie du nucléaire en 2025 est déjà annulé. D’autre part, nous avons déjà envoyé au Yuan législatif notre projet de révision à adopter pour abolir cet alinéa. Nous réitérons enfin que l’objectif du gouvernement de réduire la pollution atmosphérique et stabiliser l’approvisionnement en électricité demeure inchangé. Le gouvernement répond activement aux résultats des référendums. »

Les fondations de Ma Ying-jeou (馬英九) et de Jiang Yih-hua (江宜樺) ont annoncé que Ma Ying-jeou et Jiang Yih-hua organiseront une réunion énergétique civile le 10 mars prochain et n’écartent pas la possibilité de lancer un deuxième référendum au sujet des énergies.