Taiwan doit rester en alerte face à la menace chinoise

61
Le président de la commission ministérielle des affaires continentales (MAC) Chen Ming-tong (陳明通) (Image : RTI)

Le président de la commission ministérielle des affaires continentales (MAC) Chen Ming-tong (陳明通) a présidé aujourd’hui une conférence de presse lors de laquelle il s’est livré à une analyse de la situation interdétroit. Il a déclaré que le plan du dirigeant chinois Xi Jinping (習近平) « Un pays, deux systèmes appliqué à Taiwan » visait en réalité à utiliser le principe d’ « un pays, deux systèmes » pour unifier Taiwan à la Chine.

Il a également mis en garde contre la soi-disant « négociation démocratique » promue par le gouvernement chinois. En effet, a-t-il précisé, les personnes (taiwanaises) voulant participer à cette « négociation » qui n’y auront pas été autorisées violeraient les régulations interdétroit de Taiwan, et seraient passibles d’une peine maximale de 5 ans de prison.

Il a expressément évoqué le cas de Yok Mu-ming (郁慕明), le président du New Party (新黨), un parti pro-chinois proche du KMT. Ce dernier avait affirmé être prêt à faire de la prison pour participer à cette «  négociation démocratique  ». Chen Ming-tong lui a déconseillé de faire une telle tentative et a rappelé que Taiwan a des lois qui doivent être respectées.

 « Quelle est l’objectif stratégique de notre politique chinoise ? C’est précisément que Taiwan ne se ne tombe pas sous la direction des communistes chinois ni sous l’administration de la République populaire de Chine. C’est là la volonté de tout le peuple taiwanais. De même, nous ne voulons pas entrer en situation de guerre dans le détroit de Taiwan. La paix doit être assurée dans le détroit de Taiwan et nous devons assurer cette paix. ».