RSF annonce le futur établissement d’une association locale

116
Reporters sans frontières signe un accord avec l'association des journalistes de Taiwan et Taiwan Media Watch (image RTI)

Un ancrage local renforcé

Reporters sans frontières (RSF) qui oeuvre pour la liberté de l’information a ouvert à Taipei son bureau Asie de l’Est il y presque deux ans. Son directeur Cédric Alviani a annoncé aujourd’hui l’établissement prochain d’une ONG « Chapitre taiwanais de RSF », sous la forme d’une association de droit local devant permettre à RSF de dialoguer à part entière et d’interagir de l’intérieur avec des membres taiwanais auprès des autorités dans le but de garantir pleinement la liberté de la presse, qui prévaut déjà à Taiwan, mais qui peut être encore améliorée, notamment dans le volet de la lutte contre la désinformation.

 »L’ADN taiwanais, c’est l’état de droit et la liberté »

Cédric Alviani estime d’ailleurs qu’un des enjeux majeurs pour la liberté de la presse à Taiwan est de mener à bien ce travail de lutte contre la désinformation en exhortant les autorités à ne pas aller dans le sens de mesures répressives qui feraient le jeu des auteurs de ces désinformations.

Cédric Alviani (image RTI)

D’où l’importance du groupe de travail Journalism Trust Initiative (JTI) mis en place par RSF à l’échelle internationale pour établir une sorte de label indépendant garantissant la qualité de production des médias. Au micro de RTI, Cédric Alviani détaille ce projet et confie aussi que le « manque » de nouveaux médias indépendants à Taiwan n’est pas un signal positif pour l’exemplarité de la liberté de la presse.

 

Retrouvez notre reportage audio complet en cliquant sur le lecteur en début d’article.