Première truffe blanche formosane découverte à Nantou

56
Truffes endémiques taiwanaises (image : RTI)

Taiwan pourrait un jour exporter des truffes ! Cette perspective donne lieu à beaucoup d’espoir. Depuis plus d’une dizaine d’années, des champignons de toutes les variétés gagnent progressivement du terrain dans le menu des Taiwanais grâce, d’une part, au régime végétarien de plus en plus répandu et, d’autre part, à la demande très stable des restaurants de fondue taiwanaise.

Tous les ans, le pays importe en moyenne 210 tonnes de champignons, toutes espèces confondues, y compris des truffes italiennes, polonaises et chinoises. Jusqu’ici, on ne trouve pas de truffes taiwanaises cultivées sur le marché. Surnommé « le diamant de la gastronomie », la truffe importée la plus chère pourrait coûter jusqu’à 600 000 dollars taiwanais (16 920 €) le kilo.

Il n’est donc pas étonnant qu’un groupe de spécialistes, à la demande de la Commission ministérielle de l’agriculture, s’est grandement investi dans la recherche d’éventuelles truffes endémiques. Depuis 2014, ils ont trouvé cinq espèces : quatre noires et une blanche. Cette dernière, particulièrement savoureuse selon les chercheurs, a été découverte en 2017 à Nantou dans une forêt située à environ 400 mètres d’altitude mais les chercheurs ne l’ont officiellement présentée au public qu’hier suite à la confirmation de son nom scientifique,Tuber elevatireticulatum.

Chang Pin (張彬), directeur du laboratoire forestier, rattaché à la Commission de l’agriculture a détaillé : « Cette  truffe mesure environ 3 cm de diamètre en moyenne. De ce fait, elle dispose d’une certaine valeur commerciale potentielle. Nous espérons qu’elle marquera le début de l’exploitation de la truffe à Taiwan. Nous nous consacrerons, par la suite, à la culture de ses mycéliums. Une fois élaborée, la technique sera transmise aux exploitants pour qu’ils fournissent aux fermiers des mycéliums à associer aux racines d’arbre ». Les recherches visant la reproduction artificielle massive devraient prendre au moins huit ans pour pouvoir porter leurs fruits.