L’ONU cite Taiwan comme un acteur majeur dans la propagation de la drogue en Asie

43
Une saisie de drogue (Photo CNA)

L’office des Nations unies contre la drogue et le crime vient de rendre publique un rapport sur les drogues synthétiques en Asie de l’est et en Asie du sud-est.

Le rapport indique que le marché de la drogue dans cette région a connu un changement majeur depuis l’an 2000 avec les opioïdes qui sont remplacés par la méthamphétamine. Les saisies de ce dernier type de drogue réalisées en 2017 et durant les trois premiers trimestres de 2018 dépassent les 198 tonnes.

Ce rapport indique qu’en 2018, 13 pays de la région étudiée listent déjà la méthamphétamine comme la drogue la plus menaçante. La fabrication et la distribution des méthamphétamines ont tendance à se concentrer de plus en plus dans la région du triangle d’or.

Le rapport souligne que les organisations criminelles transfrontalières de Taiwan jouent un rôle majeur dans la fabrication et la distribution des méthamphétamines en Asie de l’est et en Asie du sud-est. La preuve est que des ressortissants taiwanais figurent dans les arrestations relatives à la drogue en Australie, au Cambodge, au Japon, en Malaisie, aux Philippines, en Corée du Sud ou en Thaïlande.

Le rapport publié aujourd’hui par l’office des Nations unies contre la drogue et le crime s’inscrit dans son programme mondial de surveillance des drogues synthétiques.