Benedict Rogers alerte sur la vision chinoise du principe « un pays, deux systèmes »

17
Benedict Rogers accueilli à RTI (image : RTI)

Benedict Rogers, vice-président du comité des droits de l’homme du parti conservateur du Royaume-Uni, est en visite à Taiwan pour le Forum régional indopacifique pour la liberté religieuse.

Aujourd’hui, au micro de RTI, il a partagé son point de vue concernant le principe « un pays, deux systèmes » précônisé par Pékin visant une future unification avec Taiwan. « Nous voyons que Taiwan est une démocratie dynamique jouissant des libertés fondamentales. Alors, pourquoi échanger cette liberté contre un pays, deux systèmes , qui, dans l’esprit de Xi Jinping, égale pratiquement un pays, un système », a averti Benedict Rogers.

Benedict Rogers a vécu à Hong Kong de 1997 à 2002. Selon son observation, le principe d’« un pays, deux systèmes » a été bien respecté durant les cinq premières années qui ont suivi la rétrocession de Hong Kong à la Chine. En revanche, ces dernières années, l’arrestation des manifestants pacifiques et la disqualification des candidats pro-démocratie aux législatives ont démontré la dégradation de la situation.